agence web
Publié le - 402 v. -

On a testé pour vous Dark Souls 3 !

Nous avons testé Dark Souls 3, titre tant attendu signé From Software, dont la sortie en France est prévue pour le 12 avril 2016. Notre impression après la partie est la suivante : ce jeu d’action et de rôle est très bien élaboré et connaîtra forcément un succès.

Pour avoir des informations de Dark Souls 3, http://allkeygames.com est le site à accéder. Entre-temps, voici ce que nous pouvons dire après le test.

Aussi bon que Bloodborne !

La sortie de Dark Souls 3 ne s’est pas fait attendre alors que bon nombre de gamers n’ont pas fini de savourer Bloodborne, un titre de From Software qui a connu un succès retentissant. Du coup, la crainte légitime qu’on avait était de se demander si le développeur ne nous proposerait pas un travail bâclé, une pâle reprise de Bloodborne. Nous avons, certes, remarqué une similitude entre les deux projets en voyant les premières images de Dark Souls 3. Mais nous ne pouvons aller jusqu’à dire que c’est un remake de Bloodborne. En effet ce troisième épisode de la saga a ses propres forces qu’il ne doit à personne !

Nous pouvons le dire, Dark Souls 3 est plus nerveux que les deux premiers épisodes de la saga. Lors du test, nous avons constaté que le joueur est plus rapide dans l’exécution de ses mouvements. Mais cela n’est pas fait pour lui permettre de prendre le dessus sur ses ennemis qui, eux aussi, font preuve de rapidité dans leurs actions.

Nous avons été séduits par les « Sword Fighting Arts », une grosse nouveauté du système de combat. Cette innovation permet au personnage de s’exprimer à travers de nouveaux mouvements d’attaques qui sont plus puissants selon l’arme utilisée.

Les boss, ces démons du jeu, se montrent imprévisibles. Du coup, le joueur ne peut se contenter d’une seule stratégie durant tout le combat.

Nous avons particulièrement pris plaisir à combattre de nouveaux ennemis, dont des porteurs de scie géante et des sorcières obèses, des personnages qui vous feront aimer, comme nous, Dark Souls 3.